Découvrez
l'ordre
International
des Anysetiers

ACTUALITÉS

Icone

CALENDRIER DES ACTUALITÉS

Le bouleau blanc, arbre de la sagesse

   Leur tronc élancé incite à porter notre regard vers le ciel, leur écorce blanche et nacrée capte la lumière, même lorsque le temps se veut maussade ;

oui ; il y a une certaine magie qui se dégage de cet arbre .Les légendes, les croyances et les rites autour de cet arbre mythique sont nombreux surtout chez les Lapons, les Sibériens et les Amérindiens qui le vénéraient pour ses multiples usages : son écorce imputrescible était employée pour le tannage, la fabrication de parchemins, des récipients alimentaires et même à la construction de pirogues ......sans oublier   les usages thérapeutiques et ce n'est pas un hasard si le bouleau est devenu symbole de lumière et de pureté. Des plus anciens aux plus modernes, tous les textes plébiscitent ses vertus médicinales .....il active la diurèse, permettant l'élimination des toxines, lutte contre les douleurs rhumatismales et purifie la peau. Son eau ('la sève brute) permet une cure de printemps dépurative et dynamisante très efficace Plus tard, dans une vidéo, je vous proposerai de la récolter afin de profiter de ses bienfaits


SA  CARTE D IDENTITE


   Silhouette : arbre longiforme Hauteur : peut monter à plus de vingt mètres Ecorce : blanche, lisse, pelant en feuilles minces comme du papier marbré à l 'horizontal de crevasses gris foncé , principalement à la base pour les vieux spécimens Feuilles : triangulaires, lisses et fines Fruits : groupés en chatons allongés comme ceux du coudrier ( noisetier ) Habitat : Forêts bien aérées  Parties comestibles : l’eau de mi-février à fin mars, avant le bourgeonnement et n’hésitez pas à ajouter les jeunes feuilles à vos salades de printemps Conservation : 3 à 4 jours au frigo pour l’eau ; passé ce délai, elle se trouble, fermente et s'acidifie


POURQUOI CONSOMMER DE L’EAU DE BOULEAU


   Durant l'hiver, le corps accumule beaucoup de toxines contenues dans une alimentation plus riche et notre organisme a besoin d’un bon nettoyage printanier ; si l'ail des Ours (voir l'article sur le site du Val de Metz) et le pissenlit font partie des plantes réputées purifiante, le bouleau, lui, est délaissé voir laissé de côté ; A  tort Quel dommage !! les bienfaits thérapeutiques du bouleau sont aujourd’hui reconnus par le corps médical ; parmi les remèdes souvent à base d'écorce, de bourgeons et des feuilles de l'arbre et le plus étonnant : l'eau de bouleau il s'agit de la sève brute de l'arbre, puisée dans les tréfonds de la terre par son réseau racinaire ; elle circule verticalement dans l’aubier, la partie vivante du bois et alimente en nutriments les bourgeons ; on la récolte en perforant l’arbre et en plaçant un tuyau dans le trou formé pour l 'extraire  C'est un liquide translucide, inodore, au goût neutre encore que certains palais aiguisés noteront des différences entre les arbres ; tout dépend du sol, de la période de récolte et de la hauteur du prélèvement  (je déconseille vivement de prélever cette eau de bouleau à proximité des étangs, des mares  (risque de goût vaseux) Les plus avertis remarqueront des notes légèrement salées ou sucrées (infimes), riche en glucose, fructose, sélénium, calcium, potassium, magnésium et nombreux autres nutriments essentiels au bon fonctionnement de notre organisme SES VERTUS Par voie interne, elle agit sur le système digestif, intestinal, urinaire et rénal, elle permet d’évacuer les toxines responsables des troubles digestifs, des ulcères, des cystites, de la cellulite. Comptez une cure de 3 semaines pour un effet optimal à raison d'un verre à jeûn et 2 à 3 verres dans la journée.


LA RECOLTE FATIGUE T’ELLE L’ARBRE ??


   Eh bien, non car le bouleau brasse, draine 5 à 6000 litres de sève brute '(vous avez bien lu, il n’y a pas d’erreur) d'ailleurs à ce sujet, un conseil : ne jamais couper un bouleau au printemps, vous aurez compris pourquoi ?? Donc ce n’est pas les quelques 20 litres que vous allez prélever qui va le mettre à mal, nous dirons que c'est une simple "prise de sang" : il faudra simplement vous appliquer à reboucher le trou après la récolte et bien sûr stopper lorsque les premiers bourgeons commencent à éclore A la suite de cet article, je vous ferez parvenir une vidéo avec tous les détails et ustensiles nécessaire.


A LA BONNE VOTRE

liste des commanderies | accès privé| contact| mentions légales| réalisation Value Com